Salon Maison & Objet : le retour de l’éclectisme

Article mis en ligne par · 8 mars 2018 ·

V&G

Table & Cadeau – Arts de la table, quelle est la tendance émergente du salon Maison et Objet?

VINCENT GRÉGOIRE – La collection d’assiettes. Une direction qui signe le retour du vaisselier, un objet que beaucoup croyaient disparu. Les designers retravaillent les assiettes anciennes superposant de nouveaux dessins pour leur donner un aspect moderne. Source d’inspiration la Maison fragile, qui présente des assiettes d’artistes, de graphistes, d’illustrateurs à coller sur le mur ou à collectionner. Une tendance rébus que j’appelle  » la Loi des séries  » oblige à mettre plusieurs assiettes les unes à coté des autres pour distinguer le dessin ou le motif en entier. Sur le salon, j’inviterai l’artiste Béa Corteel qui « crayonne » sur des assiettes vintage avec des pochoirs messages ou des motifs porte-bonheur.

Elle est vraiment représentative de ces nouveaux artisans, designers, stylistes, qui jouent avec cet objet comme avec un tableau. L’assiette devient un motif que l’on retrouve partout sur le papier peint, le textile ect.

T&CUne tendance de niche ?

VG – La nouvelle utilisation de la planche à découper reconvertie en assiette. De jeunes designers et de petites maisons d’édition proposent des planches en noyer, en merisier, avec des formes étonnantes. Certaines ont des liens en cuir, d’autres des rubans. C’est le cadeau stylé idéal.

T&C Cuillère ou fourchette ? ect.T&C

VG – Les cuillères prennent le pas sur la fourchette. Un ustensile présent à la fois chez les Chinois et les Coréens, et avec lequel désormais on mange tout : le bouillon, la viande en sauce, le dessert ect. Une fusion entre l’orient et l’Occident, à la fois populaire et élitiste. Pour les couverts, le beau reste de mise. On les dépareille et on associe le moderne avec le contemporain.

T&C – Dépareillé, disparate ou dissonant ?

VG  – La verrerie continue à décliner le dépareillé. Le verre technique est de plus en plus chic. Avec un vocabulaire qui fait penser aux verreries de laboratoire. Des verres utiles, qui servent de germoir ou de support pour faire pousser des graines ou des oignons, trouvent leur place dans la cuisine. À table, le mélange est une tendance de fond, alliance de formes, de couleurs et d’époques dans un esprit bohème forcément disparate ou dissonant. Le raku, le grès, le craquelé, la terre chamotte sont des matières vedettes, il est indispensable de voir les défauts.

T&C – Qui sont les vedettes de la mise en scène?

VG – C’est le retour de l’électisme, un mot-clé. On mélange des pièces d’exception et d’autres grand public. À noter le retour en force de barbotines, un mix de chic et de kitsch. La table est « casual » et décontractée. Les soliflores très présents permettent de créer des décors floraux et les bougies essentielles sont là pour accrocher la lumière. Les couleurs de la saison sont les nouveaux roses – le fuchsia, le parme, le violet d’encre et les lavandes – et aussi les verts – menthe, kaki et vert-de-gris -, qui sont quant à eux les nouveaux gris.

Propos recueillis par Laurence Mamy