Limoges, une reconnaissance attendue

Article mis en ligne par · 8 juillet 2018 ·

Dix années ont été nécessaires pour que l’Indication géographique protégée (IGP) soit accordée aux porcelainiers de Limoges et de la Haute-Vienne.

Au-delà même des normes de l’IGP, seule la porcelaine entièrement fabriquée et décorée dans le département pourra être estampillée “Limoges”.

“L’estampille Limoges est très importante pour les clients. Pour les étrangers, Limoges est un nom générique symbole de luxe à la française, un gage de qualité, ils ne savent pas toujours que c’est une ville en France”, déclare Anne Jensen responsable de la boutique Bernardaud rue Royale à Paris.

L’Indication géographique protégée (IGP), c’est quoi ?

Elle identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. Pour prétendre à son obtention, il faut répondre aux signes d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) : une étape au moins tout au long de la production, de la transformation ou de l’élaboration de ce produit doit avoir lieu dans cette aire géographique délimitée.

L’IGP est liée à un savoir-faire. Elle ne se crée pas, elle consacre une production existante et lui confère dès lors une protection à l’échelle nationale, mais aussi internationale.

LIMOGES

L’IGP peut se fonder sur la réputation du produit, qui s’entend au sens d’une forte reconnaissance par le public à un instant donné, et qui doit être associée à un savoir-faire ou une qualité déterminée attribuables à l’origine géographique.

Les règles d’élaboration d’une IGP sont inscrites dans un cahier des charges et font l’objet de procédures de contrôle, mises en oeuvre par un organisme indépendant agréé par l’INAO.

Fini la porcelaine asiatique dénommée “Limoge” sans “s” final, Terminé les productions tamponnées “pâte et émail de Limoges” mais made in Egypt, ou encore la porcelaine portugaise estampillée “Limoges” sous prétexte que la pâte vient du Limousin. “Il y a beaucoup d’arnaques autour de l’appellation Limoges”, déplore Anne Jensen.

 

L’IGP “Porcelaine de Limoges” accordée par l’Institut national dela propriété industrielle protège désormais la production desporcelainiers de Limoges et de la Haute-Vienne, tant en Francequ’à l’étranger. Pour s’appeler “Limoges”, la porcelaine devra être entièrement fabriquée dans le département de la Haute-Vienne : la pâte, le moulage, la cuisson et la décoration. Cela ne souffrira aucune exception. “C’est un véritable argument de vente pour toutes les manufactures estampillées Limoges”, confirme Anne Jensen.

La trentaine de manufactures, décorateurs et acteurs du secteur de la porcelaine pourront profiter de cette appellation en Haute- Vienne. Il s’agit également de protéger les 1 000 emplois du secteur de la céramique de luxe.

La parution de l’IGP “Porcelaine de Limoges” au Journal officiel a été faite le vendredi 1er décembre 2017. C’est l’une des premières IGP sur des produits manufacturés.

Pierre-Georges Lenthieul